Les calendriers ont été fort perturbés par de nombreux reports , rencontres décalées, difficultés de transport ou intempéries,
Mais malgré ces aléas, la phase «aller» se termine pratiquement dans les temps pour permettre d’établir un classement, support des plateaux «Coupe de France » du mois de janvier dans les niveaux A et B.
Toutes les équipes sont maintenant connues sur les quatre plateaux ( à lire en fin d’article).

 

Nationale A
Après sa victoire à Hyères, Le Puy en Velay vire en tête à mi-parcours du championnat de Nat “A”.
Les “Ponots” confirment leur rôle d’un des favoris, n’ayant subi qu’ une seule défaite en Lorraine, et c’est fort
logiquement qu’ils s’emparent de la première place de la phase aller. Il faudra que les protégés de Malik Abès
consolident ce statut afin de prétendre au “Top 4”. Mais on peut compter sur eux.
Les Hyèrois avaient déjà senti le spectre de la défaite à domicile, contre des Toulousains qui les ont longtemps
accrochés, puis lors du match décalé face à des Bordelais plus que combatifs.
La sanction est tombée lors de la dernière journée, puisque Le Puy est venu s’ imposer en terre Varoise, nous offrant
un championnat plus qu ‘ouvert lors du sprint final.
Le Cannet après un départ poussif, engrange les points en attendant son heure. Les réceptions successives des deux
leaders de la division lors de la seconde phase, seront deux tests importants afin de se mêler également à la conquête
du titre. Nul doute, qu’ ils ne laisseront pas passer leur chance.
Derrière, quatre équipes se tiennent en 1 point, Mosellan, Toulouse, Bordeaux et Meaux  qui se disputeront la dernière
place qualificative. Un petit avantage tout de même aux Toulousains qui recevront les trois équipes les mieux classées.
Le Mosellan C.H.E avec un match de retard à jouer contre Lannion, aura des rencontres plus compliquées, se déplaçant
chez les ténors de la poule, mais accueillera des Toulousains qu’ ils avaient dominés lors de la première manche.
Leur « face à face » du mois de février, pourrait bien orienter le positionnement final.
La belle surprise vient des bords de la Gironde. Avec quelques renforts tardifs, l’équipe Bordelaise a peiné pour trouver ses
marques, mais enregistre depuis, de belles performances, avec des succès contre Lille, Meaux, et Gennevilliers. Et pourquoi
pas s’ inviter dans la cour des grands ?
Meaux alterne le bon et le moins bon dans ce championnat. Avec un recrutement intéressant pourtant, cette équipe pouvait
prétendre bien figurer. Quelques résultats négatifs sont venus ternir ses ambitions, mais elle reste malgré tout, dans le coup.
La réelle déception vient du Nord. Lille, s’étant renforcé sérieusement, semblait pouvoir jouer les trouble-fêtes, mais en proie
à quelques difficultés internes, les nordistes nous montrent que la « mayonnaise » n’a pas encore pris totalement.
Les déplacements pour Lannion  sont compliqués, mais ce dernier remporte de précieuses victoires “à la maison”
pour tenter d’assurer son maintien le plus tôt possible. Un Lannion – Meylan  du mois de mars pourrait valoir très cher.
Gennevilliers et Meylan le promu, commencent à penser aux « barrages » avec un bilan à mi saison peu convaincant.
Gennevilliers en proie à des problèmes  d’effectifs va continuer à souffrir, Meylan essayera quant à lui de travailler pour
ne pas subir une fin de saison dangereuse, synonyme de déconvenue.

Nationale B.
Capsaaa avec un effectif fluctuant n’ayant subi qu’ un seul revers face à Dijon, et Gravelines (le promu qui étonne) se
positionnant comme un outsider de choix, domine cette phase aller.
Derrière, quatre équipes se tiennent à 2 pts. Le Centre Fédéral renouvelé et Marseille, alternent le bon et le moins bon.
Douai lié aux performances de S. Deregnaucourt, et Feurs un peu en retrait depuis quelques temps malgré de réelles
prétentions, sont tous au “coude à coude”.
Difficile pourtant d’établir une hiérarchie avec ces équipes,  tant elles sont proches l’une de l’autre. La seconde phase
devrait nous offrir des rencontres passionnantes. Dijon avec un mois de novembre productif est juste derrière, et pourrait
jouer les troubles fêtes. Strasbourg, Chalon sont à la traîne, pourtant bien armés, ils semblent marquer le pas, et devront
s’arracher pour nous montrer un autre visage afin d’éviter une fin de saison compliquée en Alsace ou sur les bords de Saône.
Dur apprentissage de la nationale “B” pour Saint Herblain, le second promu, qui n’a toujours pas malheureusement, ouvert
son capital « victoire ».

Nationale C.
Poule A : 6 équipes s’affrontent dans cette poule après le forfait de Niort. Caussade invaincu, habitué des phases finales  de ce
championnat, est en tête. Blanquefort, Quimper, Poitiers, et Rennes/Laval se tiennent à un point, et peuvent se mêler à la lutte
finale. Guilherand perdant ses rencontres de quelques points à chaque fois, est un peu décroché, mais devrait nous montrer un
autre visage au retour.
Poule B : St Ouen ayant retrouvé des couleurs cette saison, lié à l’adresse d’Ennadi, domine sans partage la poule. Quatre
équipes également se disputent le fauteuil de dauphin. Les Bisontins en net regain de forme cette saison, et des Cambrésiens
performants sont en attente.
Les réserves de Berck et Corbeil  ne sont pas au mieux  dans ce groupe et subissent de nombreux revers. Seuls les joueurs de
Vandoeuvre toujours sans succès, vivent une saison cauchemardesque à ce niveau….

Nationale 2.
Poule A : La poule la plus riche (10 équipes), celle des « réservistes » dominée par Meaux toujours invaincu, et qui tiendra à le
rester aux matchs retour. Auxerre, Gravelines, Capsaaa et Aulnoye peuvent espérer bousculer cette hiérarchie. Plus compliqué
pour les autres, surtout Corbeil et Amiens qui galèrent cette saison. Amiens avec un effectif limite, essayera de bien figurer
après la trêve.
Poule B : (8 équipes). Le Mosellan C.H.E domine la poule de l’Est, suivi de la réserve Chalonnaise et des Mulhousiens toujours
aux avants postes dans ce championnat. Strasbourg, le BH Lyonnais, Astres et , Troyes sont un peu distancés,  Jarny devra
s’employer pour ne pas  être la lanterne rouge de la poule.
Poule C : (7 équipes). C’est encore une domination réserviste (sans partage) que celle de l’équipe de Lannion invaincue.
Tout est ouvert derrière, les équipes se tenant à 2pts. St Herblain est un peu en retard.
Poule D : (6 équipes). Pavie leader de la poule, est talonné par trois équipes, la réserve Toulousaine, Montpellier et Anglet.
Pau a du mal à suivre la cadence. C’est compliqué pour Muret et Arverne.

La reprise est fixée le 11 janvier 2020 avec les 4 plateaux « Coupe de France » qui auront pour sites St Avold, Le Puy, Toulouse,
et Le Cannet,  pour les équipes concernées par cet évènement.
Les championnats de nationale « C » et les poules C, D de nationale 2, reprendront également à cette date.
Les autres auront une semaine supplémentaire de repos avant d’attaquer cette seconde phase.

Coupe de France 2019/2020

11 et 12 Janvier 2020

 

Les équipes composant les divers plateaux sont maintenant connues :

St Avold : Mosellan C.H.E, Gennevilliers, Hyères, Meylan.

Le Puy en Velay : Le Puy, Meaux, Capsaaa, Centre Fédéral.

Toulouse : Toulouse, Bordeaux, Gravelines, Douai.

Le Cannet : Le Cannet, Lannion, Lille, Marseille.

Horaires des rencontres :