L’avenir paralympique s’assombrit pour les bleues.
Le début de la rencontre est un véritable round d’observation puisque le score est de 2 à 2 au bout de 5 mn de jeu.
Sans réel point d’encrage intérieur, les françaises sont obligées de prendre des tirs extérieurs sans beaucoup d’adresse
(3/15 au 1er QT). On sent les joueuses tendues, et finalement la fin de cette période est sifflée sur un petit score  (7  à 12).
L’entame de la seconde période, malgré les nombreuses rotations effectuées afin de trouver un 5 efficace, est très compliquée.
Les bleues n’y arrivent toujours pas (1/11 aux tirs-1/6 aux LF). C’est l’Espagne qui vire en tête à la mi-temps 28-12, exploitant
les pertes de balles et les erreurs tricolores.
La pause aurait dû amener un peu de calme et quelques solutions, mais force est de constater que les Françaises retombent
dans les mêmes travers. Pérez et Alonso aux tirs, Tapia défensivement, se chargent de faire le travail pour l’Espagne. La production
des 2 équipes reste très limitée, mais l’efficacité est du côté ibérique. Thieurmel, Wembolua essayent en vain de maintenir le navire
à flot, mais l’ Espagne sans réellement briller, remporte cette rencontre sur le score de 54-31.
Aujourd’hui, la France terminera sa phase de poule contre les Pays-Bas (20h30) avant une journée de repos.

Les résultats :

Les périodes 1ère : 7 – 12, 2ème : 5 – 16, 3ème : 8 – 10, 4ème : 11 – 16.
Tirs : 11 sur 48,   LF : 9 sur 18,  15 balles perdues.
Awad (0/1), Fall (0 /6), Wembolua (4/12,3 lf – 11pts), Doumesche (1/4 -2pts) , Clary (0/1), Le Roux, Rubler(0/1), Ita (0/2),
Thieurmel (3/5, 6lf – 12pts), Picut (1/4 – 2pts), Buso (1/8,0lf – 2pts), Pichon (1/4 – 2pts).

Lien des rencontres retransmises en direct Accès programme complet et classement