Mise à jour sur le processus de consultation concernant les athlètes
exprimant leurs opinions aux Jeux Paralympiques.
Une déclaration de la présidente du Conseil des athlètes de l’IPC Chelsey Gotell.

Chelsey Gotell, présidente, Conseil des athlètes de l’IPC

Plus tôt cette année, le Conseil des athlètes de l’IPC, avec le plein soutien du conseil d’administration de l’IPC, a lancé un exercice
de consultation avec la communauté des para-athlètes pour mieux comprendre comment les athlètes de toutes les nations pourraient
exprimer leurs points de vue sur des sujets clés lors des Jeux Paralympiques, tout en respectant les valeurs et les principes du
mouvement paralympique.
Dix ateliers ont eu lieu entre octobre et novembre avec des athlètes représentant 74 comités nationaux paralympiques (CNP) et 27
sports participants. Du point de vue du Conseil des athlètes de l’IPC, il était essentiel de rassembler les divers points de vue d’un
échantillon représentatif du mouvement. Dans le cadre de la consultation, les athlètes ont reçu le contexte et la justification de la
règle actuelle et la manière dont la règle permet en fait aux athlètes d’exprimer leur point de vue pendant les Jeux. Les athlètes ont
également reçu des exemples des nombreux défis qui pourraient survenir si les restrictions aux manifestations étaient levées sans un
examen attentif des nombreux facteurs importants qui accompagnent un mouvement mondial. Au centre de ces discussions se trouvait
le désir partagé de ne pas éclipser les réalisations sportives des athlètes et de ne pas discréditer les Jeux, leurs sports et PNJ respectifs,
ni eux-mêmes.

De ces discussions, nous avons appris que la forte majorité des athlètes ignoraient les libertés que la règle actuelle autorise, comment
elle fonctionne pour protéger les athlètes des influences extérieures et comment elle fonctionne pour garantir que le principal point
focal des Jeux est le sport.

Mercredi 9 décembre, j’ai informé le Conseil de direction des principaux résultats de ces ateliers de consultation. Je les ai informés
que la majorité des athlètes paralympiques seraient heureux d’avoir l’occasion de s’exprimer pendant les Jeux, mais d’une manière
qui exige encore que de telles expressions restent en dehors du terrain de jeu, du podium et des cérémonies.
Les athlètes ont clairement indiqué qu’ils souhaitaient que Tokyo 2020 et les futurs Jeux restent dans les mémoires pour leurs
réalisations sportives plus que toute autre chose.

Le conseil d’administration a été réceptif à ces commentaires et, au nom de la communauté des athlètes, je tiens à les remercier
pour leur engagement et leur soutien continus dans ce dossier.
Les prochaines étapes pour le Conseil des athlètes de l’IPC seront de mener une enquête de suivi auprès de la communauté
mondiale des athlètes afin que nous puissions continuer à recueillir leurs points de vue. Bien sûr, nous sommes au courant de la
déclaration du 10 décembre du Conseil de la justice raciale et sociale de l’équipe américaine et inclurons cette déclaration avec
toutes les opinions des athlètes fournies par chacun des 186 CNP du mouvement paralympique.
D’ici fin février 2021, nous présenterons au conseil d’administration nos recommandations finales, qui, nous l’espérons, apporteront
une solution qui fonctionne pour les athlètes de toutes les nations et qui protège les valeurs et l’intégrité des Jeux.

Chelsey Gotell
Présidente, Conseil des athlètes de l’IPC

L’enquête sera ouverte jusqu’au mercredi 20 janvier 2021. Nous encourageons tous les
athlètes (actifs et retraités) à partager leur voix et à éclairer les futures décisions.