Une reprise avec de l’appréhension

 

Le 23 mars dernier s’arrêtait brutalement la saison sportive en raison des évènements sanitaires dont nous avons tous
malheureusement mesuré les difficultés. Cent quatre-vingt-huit jours après, les clubs reprendront la compétition avec
autant d’ excitation que d’appréhension, mais en souhaitant tous qu’ elle arrive à son terme.

Toujours 11 équipes pour disputer le championnat de 1ère division qui devient (Nationale A Bastide Médical)
La stabilité reste de mise pour certaines équipes, mais on enregistre un recrutement «intensif» dans certaines écuries
et notamment du côté du Velay où les Ponots feront figure d’épouvantail dans ce championnat. Les valeurs sûres du Sud
seront toujours présentes, et feront tout pour être au sommet de la pyramide cette année encore. De nombreux clubs
souffrent au niveau du «montage financier», ne pouvant compter sur tous leurs partenaires et sponsors précédents.
Ils devront s’adapter avec des budgets en baisse.

Hyères :
Fort d’ un succès en finale de la Coupe «Trophée Maurice Schoenacker», les Hyérois s’affichent encore en tête de liste
pour la saison 2020/2021. Mais un « turnover » important s’est produit pendant cette trêve. Quatre Joueurs sont partis
(Alpin-Marseille, Gomez-Le Puy En Velay, Belaïd-Le Cannet, Hermosilla-Lille) compensés par les arrivées en provenance
d’Allemagne de Butkevicius (Zwickau) et d’Espagne, du Mexicain Prieto.
En regardant les prestations de la CDF, les « jaunards » semblent encore bien armés pour disputer le titre,
mais la profondeur de banc de J.Mugnaini pourrait bien jouer des tours aux pensionnaires des Rougières lors de
rencontres décisives.

Le Cannet :
Les Cannetans parient encore une fois sur la continuité, avec peu de mouvements à l’inter-saison.
L’Anglais Highcock est reparti Outre-manche, mettant un terme à sa carrière, mais enregistre l’arrivée de Belaïd (Hyères).
La stabilité du groupe offre à l’équipe de D.Paquet de nombreuses possibilités gage de sérénité, et n’en doutons pas, ils
seront toujours là pour les luttes finales, ou d’autres exploits en Europe.

Meaux :
Départ de Da Silva et Chouasnard (CAPSAAA), mais arrivées de Boulay (Corbeil), Khelaifi (Gennevilliers), le retour aux
affaires d’Audrey Cayol, et des 2 pensionnaires du Centre Fédéral, Traoré et Gardin.
Le club Meldois suscite de l’intérêt mais également des inquiétudes avant la reprise. Le club s’étoffe en faisant monter
son équipe 2 en Nat C. Les étrangers (Tyndall et Brown) seront absents, toujours en attente d’autorisation. Peut-être
un début de saison compliqué pour les Meldois, mais qui pourrait vite s’améliorer si tous les acteurs répondent présents
dans quelques temps.

Le Puy en Velay :
Les Ponots n’ont pas perdu leur temps cet été avec un recrutement XXL. Ils complètent encore leur effectif déjà bien fourni
avec Buso (Zwickau)et Boughnania (Padoue), qui ont décidé de rejoindre le championnat Français, le tout complété par
Gomez (Hyères).Robinson (US???), et Duclaut (Lyon) quittent les montagnes du Velay. L’équipe de Malik Abes aura encore
fière allure cette saison, au vu de la finale de la Coupe samedi dernier.  Avec un peu de patience et de temps, nul doute
qu’il faudra compter sur eux pour se mêler aux joutes finales.

Saint Avold :
Saison de transition comme aime le dire Pietro Lambroni, avec de nombreux départs, Guirassy, Koti-Bingo (Gennevilliers),
puis le Néerlandais Bellers (Allemagne) avec seulement l’arrivée du Belge Mounir (Roller Bulls).
Les Mosellans s’appuieront encore sur les cadres du club, Poggenwish, Bader, Falempe, avec J.Fleutot confirmé à son
poste d’entraîneur.
L’ équipe 2 a souffert aussi de la crise, puisqu’ elle n’apparait plus dans le viseur du championnat de la Nationale 2.

Toulouse :
La force tranquille, sans bruit, sans vague, continue son petit bonhomme de chemin. Jérome Courneil faisant un break, mais
reste à disposition du club, semble être le seul mouvement tangible du côté de la ville rose. Une structure qui bouge peu
cherchant la stabilité, mais qui se rapprochait du quatuor de tête avant l’arrêt brutal de la saison. Fort de cette expérience
emmagasinée, les joueurs de Granzotto, sont capables de créer la surprise dans ce championnat.

Gennevilliers :
Un grand bouleversant s’est produit dans la banlieue Parisienne. Khelaifi est parti rejoindre Meaux, mais les arrivées de
Guirassy et Koti Bingo (Mosellan), Fathy (Corbeil), Deregnancourt faisant son retour en 1ère division après quelques
années passées à Douai, et de Lemaire (Creil) montre bien l’appétit des banlieusards.
En souffrance la saison passée, F.Belen a musclé son groupe, et si la mayonnaise prend, les invités pourraient passer
quelques soirées compliquées au gymnase des Grésillons.

Lille :
Pas mal de mouvements du côté des Lillois avec les départs de St Omer et Paurisse (Coudekerque), David (St Herblain),
Dudziack (Douai), mais enregistrent les arrivées de Hermosilla (Hyères), Bauche(Douai). Romuald Guidez reste l’entraîneur
du groupe cette année. Les Lillois pourtant bien armés se sont essoufflés au cours de l’exercice précédent, montrant de la
lassitude, lors de rencontres à leur portée. Ils devront maintenant nous montrer un tout autre visage afin de ne pas se mettre
dans le rouge pour compliquer leur championnat.

Lannion :
Comme à son habitude, le club breton joue la continuité dans la rigueur.
Deux départs Coatentiec (Quimper), Guenfissi (Chalon), contre une arrivée Ndiaye (Bordeaux). La stabilité du groupe entraîné
par le nouvel adjoint de la sélection nationale féminine (G. Lefeuvre) devra néanmoins batailler ferme à la maison, et cibler
quelques déplacements pour ne pas souffrir lors de la course au maintien.

Bordeaux :
Ça ronronnait pas mal au gymnase Aubiers de Bordeaux cette saison. Ils ne sont pas passés loin de créer la surprise contre
les leaders du championnat. Mais de nombreux changements viennent perturber la quiétude des Bordelais. Lafond (Blanquefort),
Ndiaye(Lannion), Guarboudje (Caussade), Arambolua (retour US), contre une seule arrivée Mallet (Blanquefort) risque de
perturber le groupe. La sérénité Bordelaise sera mise à rude épreuve lors de l’exercice 2020/2021, si rien ne bouge. On
murmure le retour de l’Irlandais Rollston fin octobre pour donner un peu d’équilibre au groupe de L. Daniel Lacombe afin
de rester dans l’élite.
A souligner la belle initiative des clubs Girondins pour s’associer en Nat 2 (création de l’entente Blanquefort/C.Fédéral/Bordeaux).

Meylan :
Peu d’informations sortent des Alpes. Seul sont actés l’ arrêt de L.Demeyrier (coach), les départs de Boulefa (Chalon),Coder
(Aigles de Meyrin), et l’arrivée d’Abana Founda (Lyon). D.Levrat devrait être encore aux commandes du groupe Meylanais
cette saison, avec comme objectif, jouer pour se maintenir.