Stéphane Binot

"Une victoire qui ne gomme pas nos lacunes. Une belle intensité défensive qui ne se traduit pas par du 
réalisme offensif. Nous manquons encore de lecture de jeu, et d'application. Nous devons respecter les 
consignes données  pour proposer un jeu simple et ordonné. Toutefois, cette victoire nous fait du bien,
et doit nous donner l'envie d'aller en chercher deux autres pour la qualification aux Championnats du Monde."



Les jeunes Français étaient face à leur destin après deux défaites contre Israël et la Turquie.
Aujourd'hui contre l 'Italie qui n'avait également pas remporté la moindre victoire, on attendait une 
une vive réaction du groupe.

1er QT

Karim El Gueddari fait confiance à son cinq de base habituel: Gomez, Traoré, Trabuchet, Khalil, Erraoui.
Trabuchet valide deux lancer-francs sur une belle passe intérieure de Gomez, et sur la remise en jeu, une
défense très haute perturbe les transalpins. Les fautes pleuvent en ce début de partie, le coach de 
la "squadra" choisit d'interrompre le jeu par un 1er temps-morts (4-0 à la 4ème mn). Hermosilla, Barbe,
remplacent Trabuchet et Khalil. De nombreuses interceptions et rebonds offensifs des Bleuets, ne permettent  
pas à nos couleurs de se récompenser, tout juste avec deux LF de Gomez (6-2 à la 7ème mn). On assiste à 
un 1er QT de maladresse. Hermosilla à 45°, sanctionne une défense Italienne bien passive. La défense Bleue
globalement en place contraste avec les difficultés offensives. Trabuchet à la sirène donne deux points 
supplémentaires et 4 points d'avance (10-6).

2ème QT

Trabuchet valide comme au début du 1er QT un panier et 1 LF (12-6 à la 2ème mn). La relation Gomez-Trabuchet 
dans l'axe apporte un peu d'efficacité offensive et perturbe la défense adverse (14-8 à la 4ème mn). Hermosilla
le plus adroit, marque 4 points à mi distance, Gomez aggravant le score sur LF (21-14 à la 5mn). Trabuchet se
retrouve dans la peinture, Gomez le rejoint à mi-distance. Les  jeunes Français appuient où "ça fait mal" en
défendant tout terrain, récupérant un nombre important de ballons, pas toujours validés au score (25-16 à la
9ème). Anthony Mariani signe son entrée par un panier (27-18 à la mi-temps).

3ème QT

Seul changement à l'entame de cette période , Barbe remplace Khalil, et Gomez d'entrée donne le ton par  deux
paniers consécutifs à 3 pts dans l'axe (33-18 à la 3ème mn). L'intensité défensive détruit complètement le jeu
Italien, et Gomez continue son récital aux tirs. Le coach Ceriscioli arrête le jeu et le n°16 Gamri stoppe 
l'hémmoragie (39-20 à la 6ème mn). Le meneur de jeu Français omniprésent, score, intercepte et distille de 
nombreuses passes décisives à ses partenaires. L'Italie sans solution chavire (48-24 à la 9ème minute) et
prend l'eau de toutes parts, les bleus ne laissant que quelques miettes aux transalpins (50-26 au terme du 3ème).

4ème QT

Toujours intenable, Manuel Gomez fait souffrir tous les joueurs adverses, ne sachant comment défendre. Karim
El Gueddari commence les rotations de son groupe qui, malgré toujours une bonne activité défensive peine à
trouver des solutions. En cette fin de partie les jeunes Français sont moins en rythme, plus dans la gestion 
face à des Italiens ayant abdiqué depuis longtemps (59-36 à la 8ème).
La France remporte cette rencontre de poule sur le score de 59 -39 . Elle jouera de nouveau contre l'Italie
demain à 17 h 45.