Qui pour succèder à Hyères ?

Ils seront finalement 11 équipes sur la ligne de départ pour ce nouvel exercice, Lyon ayant finalement
déclaré forfait. Tous les clubs enregistrent de nombreuses arrivées, la palme revenant à deux clubs du
bord de la méditerranée, ainsi que Meaux et le Mosellan C.H.E. Mais au regard des mutations et
renforts étrangers des clubs, force est de constater que le championnat Français devrait nous offrir de
bien belles rencontres.

Hyères :
L'équipe Hyèroise joue à la fois la stabililité avec les cadres Belaid, Jouanserre, Duran et Laureri, et
la carte jeune, puisque deux espoirs (Trabuchet et Hermosilla), arrivent aux Rougières. Ils viendront
encadrer Manu Gomez. Jérôme Mugnaini devra faire sans Boughania parti en Italie (Padova).

Le Cannet :
Le Club Cannetan pari également sur la continuité après un parcours en coupe d’Europe très abouti la saison
passée. Deux revers, le trophée des champions, et la finale du championnat de France, sont venus ternir la
réussite Européenne. Les arrivées de Le Blanc en provenance de Lille et de l’ex international Anglais
Highcock vont allonger le banc des Hornets, et donner davantage de solutions au coach Daniel Paquet dans la
course aux différents trophées se présentant à lui.

Meaux :
De gros changements à Meaux avec pas moins de 4 arrivées. Le retour de Louis Hardouin, après une
année passée à Vigo (Espagne), deux intérieurs et un ailier vont venir renforcer les rangs d’un club qui
cherche à retrouver le haut du tableau, après une saison 2018-2019 en demi-teinte. Pour cet habitué
aux "play-offs", Louis Hardouin sera donc accompagné par Jontee Brown et Zymantas anciens
pensionnaires de Bundesligua.Une équipe prometteuse sur le papier, avec toujours aux commandes
l'inoxydable Mario Farahsmane. Aura-t-on la chance de revoir cette année l'incontournable Audrey Cayol,
élément indispensable au puzzle Meldois déjà bien fourni ?

Le Puy En Velay :
Avec les départs d’Aaron Patterson (Lille), et Romain Damoizeau (Chalon),  l' arrivée de (Dequel Robinson
USA). Mais le plus gros changement se situe au niveau du coaching des Aigles du Velay.  Malik Abes figure
bien connue de notre discipline va prendre les reines de l'équipe, David Vérots souhaitant souffler un peu.
Le club auvergnat entame un nouveau cycle et espère continuer à faire partie des meilleures équipes du
championnat. L’ossature ne change pas, et il faudra encore affronter, devant le bouillant public Ponot,
les Dahmani, Zidi, Challat, Arnaud sans oublier le "néo" international Rémi Bayle, qui vient de
terminer la campagne Européenne.

Mosellan C.H.E (Saint Avold) :
Le club Mosellan à changer de dénomination, puisqe c'est maintenant le Mosellan C.H.E.
De la continuité et des renforts à la fois de choix du côté de la Moselle, avec l’arrivé du un point français
(Ibrahim Guirrasy) partant de Genevilliers. Aissa Falempe découvrira également un nouveau club en
compagnie d’Onokoko Okitapoy, peu utilisé à Toulouse la saison dernière. Le club du Président Lambroni
s’appuiera encore sur la paire Hollandaise Bellers Poggenwish, ainsi que le Belge Bader, ou encore des ailiers
Fleutot et Koty Bingo, le tout dirigé par Michel Mensch. Une équipe qui a donc doublé ses postes pour faire
au moins aussi bien que l’année dernière, en se qualifiant pour les "playoff". A suivre donc...

Toulouse :
Des départs, mais une structure qui bouge peu à Toulouse avec Jérôme Courneil, Nabil Gedoun, Bilel Ayache
qui occuperont les premiers rôles sur le parquet. Les retours d’ Hakim Badache, et Laurent Blaczack sont
également à signaler dans le secteur intérieur toulousain. Un club revanchard qui pour rappel n’a pu prendre
part aux "play-offs" la saison passée, pourtant organisé dans la ville rose.

Gennevilliers :
Les banlieusards Parisiens vont débuter cette saison avec beaucoup d' interrogations face aux départs de
Guirassy (Mosellan), Abdali (Marseille), mais l'arrivée de Manjakatsara (Capsaa). Des rumeurs sur  de
possibles arrivées, mais aucune information n’a été communiquée sur la prolongation de contrat des deux
joueurs sud-africains. Franck Belen, récemment médaillé avec la sélection nationale Espagnole, pourra
compter sur l’arrivée de Jules Parfait Sinkot Sinkot. À suivre également...

Lille :
De très gros bouleversement, avec pas moins de 7 départs pour 4 arrivées. A noter autour de Arnaud et Oulini
prolongeant l’aventure dans le Nord, les recrutements de l’américain Patterson (Le Puy), le retour d’Adiasse
(Capsaaa), et les signatures de 2 jeunes joueurs Brito Da Silva (Bordeaux), et Dudziak (Douai). Une équipe qui
aura besoin de temps pour que la "mayonnaise prenne", mais qui bénéficie à coup sûr de belles individualités,
le tout orchestré par Loïc Vanderdonckt, l'entraîneur-adjoint de l' équipe de France.

Lannion :
Comme à son habitude le club breton joue la continuité dans la rigueur avec aucun départ. Trois renforts sont
à signaler, l’international espoir Thibaudeault en plus du pivot Genfissi et de l’ailier Gibert. À voir si ces recrues
permetteront à la famille Etavard de mieux voyager, et d’améliorer le classement de l’équipe à l’issue de la saison.

Bordeaux :
Les "Léopard de Guyenne" ont vécu un année compliquée, mais pour finalement valider leur maintien en
"nationale A" dans les barrages. Ils pourront compter sur les arrivés de jeunes sortant du Centre Fédéral avec
Luca Roa et Prévost. S’ajoute à cela le retour d’Agassi et Gharboudje en provenance de Toulouse. Des recrues
qui devraient aider l'intérieur Bordelais Arnaud Daniel-Lacombe pour vivre une saison plus sereine.

Meylan :
Le club Meylanais fait son retour dans l'élite, avec 4 recrues. Le promu a réussi a doubler ses postes malgré
le départ de Jules Parfait Sinkot Sinkot et l’arrêt de Miguel De Sousa. Bourenane (Lyon) fait son retour dans
la banlieue Grenobloise, lui qui évoluait au club il y a 2 saisons, tandis que Boulafa et Moreton (Lyon)
retrouvent leur ancien coach Lucas Demeyrier,  avec qu’ils avaient travaillé à Lyon. Enfin, la signature de Yann
Coder (Bordeaux), ex international français, semble terminer ce recrutement qui devrait offrir une belle
profondeur de banc aux joueurs du Président Levrat dans la course au maintien.